Navigation

Colloque international à Oran : Formation de formateurs entre état des lieux, innovation et perspectives

Un colloque mis en place en collaboration avec l'École Normale Supérieure d'Oran le 13 et 14 avril 2020

L'Inspé de Nice et le Laboratoire d'Innovation et Numérique pour l'Éducation collabore avec l'École Normale Supérieure d'Oran (ENSO) et organisent un colloque internationale : "Formation des formateurs entre états des lieux, innovation et perspectives".

Ce colloque, qui aura lieu les 13 et 14 avril 2020, réunira des chercheurs internationaux pour débattre des problèmes liés à l'innovation dans la formation et aux pratiques enseignantes.

La revue nationale Liberté Algérie a par ailleurs mis ce dernier en avant dans un récent article.

Argumentaire

A l’époque où l’on parle de compétences du XXIe siècle, le formateur, de l’école primaire jusqu’au supérieur, se doit de penser et de former par rapport à son temps. En effet, les besoins et les demandes actuels nous imposent de réfléchir et d’adapter curriculums et référentiels à l’évolution croissante que connait le monde socio-économique de cette époque.

Au niveau de l’éducation, on assiste à des expressions, telle que nouvelle génération, qui annoncent une refonte des contenus et qui convoitent l’amélioration des programmes éducatifs. La formation à ce niveau, comme à un niveau supérieur (école supérieure, université, à distance,...), prend une nouvelle dimension, celle d’une éducation qui doit assurer l’insertion sociale ensuite professionnelle du formé par son implication dans son apprentissage.

Pour ce faire, chercheurs et praticiens introduisent dans leurs études des concepts de domaine technique, professionnel et scientifique pour rendre l’apprenant (précoce, jeune, adulte) actif et interactif, collaboratif et coopératif, mais aussi techno-créatif (Margarida Romero, 2016). La formation est un domaine en évolution qui est conduit par les exigences des compétences professionnalisantes spécifiques au métier visé.

Des réflexions sont engagées dans ce sens, d’abord sur l’état des lieux, les exigences d’une formation, l’ingénierie professionnalisante, le rôle de la recherche scientifique pour l’amélioration de la pédagogie, ainsi que des méthodologies et des technologies, telles que les dispositifs innovants capables d’améliorer la condition et le rendement de la formation.

De ceci en découlent des problématiques qui nous conduisent à penser l’enjeu et à réfléchir sur la question de la promotion de la formation.

Afin d’enrichir ce champ de recherche, les communications aborderont les aspects suivants :

Axe 1 :
- La qualité de la formation académique/professionnelle, entre transposition didactique, compétence, méthodologie et pratique ;
- La formation entre évaluation et qualification ;
Axe 2 :
- Des pratiques communicationnelles de formation au métier ;
- L’ingénierie pédagogique dans la formation pour l’insertion socio-professionnelle ;
Axe 3 :
- Formation à l’emploi des outils numériques et de l’information ;
- Technologies numériques, conception pédagogique et innovation.

Pour plus d'informations, contactez Christine Faller : Christine.Faller@univ-cotedazur.fr